Espace Pub 1

Espace Pub 2

Media Store Cart

You have no items in your shopping cart.

Recherche de produits

Ce n'est pas mon conte.

-Si, c'est ton conte Nanan Oké Kwagne, nous t'écoutons!

Il était une fois une jeune fille qui s'appelait ASSOH. Elle était belle, très belle même mais elle refusait d'épouser les hommes qu'on lui proposait.

Le sachant, L'Antilope se changea donc en un très beau jeune homme et vint au village où elle résidait.

Dès que ASSOH la jeune fille le vit, elle déclara: " Voici l'homme que j'épouserai! "

Et lui d'acquiescer: " Voici la femme que j'épouserai! " Dès lors, il la prit en mariage et demeura quelque temps au village.

Chaque jour, lorsque ASSOH la jeune fille offrait un repas préparé par elle à son mari, les mets se retouvaient intacts le lendemain. Il fit ainsi plusieurs séjours chez sa femme.

Un jour, une vieille dame demanda à l'épouse: " Eh bien ASSOH! Ton mari qui vient ici mange-t-il les mets que tu lui offres? "

 

ASSOH lui répondit: " Non "

Chers Bowoulankrofouè, autrefois, les animaux n'avaient pas de cornes. Je vais vous expliquer comment ils en eurent.

La vieille dame continua donc et lui conseilla: " Bien! Puisqu'il en est ainsi, demain, lorsque ton mari sera là et que tu lui auras présenté d'autres mets, propose-lui ceci: " Mon mari, laisse-nous tresser tes cheveux! " Pendant ce temps, tes amies et toi, vous commencerez alors votre oeuvre d'art. Au bout de deux heures environ, tu sauras qui il est. "

ASSOH acquiesça: " OK! Entendu! "

Le lendemain, son mari revint. Ils demeurèrent ensemble plusieurs heures. Lorsque le jour fut assez avancé, ASSOH lui dit: " Mon mari, tes cheveux sont défaits. laisse-nous les tresser! " Et elle fit venir ses amies. Elles s'assemblèrent autour de lui, saisirent ses cheveux.

Chers Bowoulankrofouè, il faut savoir que chez les anciens, les hommes gardaient les cheveux tressés comme les femmes.

ASSOH et ses amies commencèrent donc à le tresser. Avant qu'elles n'eurent achevé leurs premières tresses, l'Antilope entonna une chanson: 
     "ASSOH! ASSOH! ASSOH! Léléyo!
       ASSOH! Léléyo!
       Depuis Antilope à grosses cornes, depuis longtemps, je me métamorphose en petite Antilope pour me restaurer!
       ASSOH! ASSOH! ASSOH! Léléyo! "

Dès qu'il eut achevé sa chanson, l'homme, en se levant, redevint la grande Antilope qu'il était auparavant, avec de grandes cornes. Et il regagna la brousse.

Voilà pourquoi la jeune fille nubile doit accepter l'homme qu'on lui propose. Faute d'avoir suivi ce sage principe, ASSOH, la jeune fille de ce conte épousa une antilope!

MORALITE: Même si le coeur a ses raisons que la raison ignore, il faut souvent suivre les conseils de ses parents.

Identifiez-vous svp - Log in please

Archives à consulter

Today33
Yesterday241
This week33
This month7819
Total796898

Visitor Info

  • IP: 54.196.127.58
  • Browser: Unknown
  • Browser Version:
  • Operating System: Unknown

Who Is Online

2
Online

lundi 26 juin 2017 03:31

Mes Cours - My Courses Box

Please Login into the system to view the list of courses

Docebo SSO Box


e-learning log in
User Name
Password
Go to top